VERTUS ET BIENFAITS DU THE


thé vert


Le Thé est reconnu depuis des millénaires comme une plante bénéfique pour la santé. Quels sont réellement ses effets?
Les vertus médicinales du thé sont appréciées depuis ses origines. L’Empereur Shen Nong, père de la médecine et de l’agriculture chinoises, avait déjà remarqué que «le thé soulage la fatigue, fortifie la volonté, délecte l’âme et ranime la vue.» La médecine nous a par la suite éclairés sur les raisons de ce phénomène.

Tous les thés contiennent de la théine, contrairement à la caféine que contient le café, elle stimule le système nerveux de manière lente et progressive, sans provoquer d’excitation. Elle aide ainsi à se maintenir éveillé et concentré de manière durable.

Les tannins, ou polyphénols, contenus dans le thé, ont de fortes propriétés antioxydantes. Les polyphénols présents dans le thé vert sont excellents dans la lutte contre le mauvais cholestérol et dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Ces substances facilitent également la digestion et limitent l’absorption des graisses.

Le thé est, par ailleurs, riche en vitamines, notamment en vitamine P (accroissant la résistance des cheveux) et en vitamines B (surtout en vitamine B9) qui contribuent à la bonne santé de l’organisme. Le thé contient également du fluor (une tasse apporterait 30% des besoins en fluor), bon pour la protection de l’émail dentaire.

Le thé contient :

  • des antioxydants protégeant l’organisme des radicaux libres,
  • de la vitamine A qui retarde l’apparition des symptômes du vieillissement,
  • de la vitamine C et notamment dans les thés vert japonais pour renforcer le système immunitaire,
  • de la vitamine E aux vertus anti-inflammatoires,
  • des polyphénols qui ralentissent les maladies dégénératives comme celles de Parkinson et Alzheimer,
  • des vitamines B1, B2, B6 qui régulent le métabolisme des sucres,
  • des catéchines aux nombreuses vertus,
  • de la théine qui stimule les capacités intellectuelles
  • des sels minéraux et des oligo-éléments nécessaires à notre équilibre

Aujourd’hui de nombreuse études scientifiques ont démontré l’action bénéfique de la consommation de thé sur notre organisme.



vertus du thé vert


Prévention du cancer

Les polyphénols présents dans le thé, et particulièrement dans le thé vert, inhibent ou ralentissent de manière significative le développement de certains cancers par leur pouvoir anti-oxydant et en ralentissant la multiplication des cellules anormales.

Prévention des risques cardio-vasculaires

Les flavonoïdes du thé combattent  les dépôts de graisse dans les artères et contribuent à fluidifier la circulation sanguine. Les polyphénols réduisent la formation de caillots sanguins et sont de puissants anti-oxydants. La théine agit comme un stimulant cardiaque. Le thé est utilisé depuis des siècles pour lutter contre le cholestérol et pour action drainante. La médecine traditionnelle Chinoise désigne à cet effet, le Pu Erh, comme un des plus efficaces.

Régulation de l’hypertension artérielle

La catéchine du thé contribue à réguler la pression sanguine, on notera ainsi l’action particulière des thés verts pour le bon fonctionnement des artères.

Action contre les virus

Le thé ne remplace pas un vaccin, mais peut atténuer l’affection de l’organisme par un virus. Des recherches ont démontré que les catéchines et la théaflavine sont capables d’inactiver le virus de la grippe. L’une des molécules du thé vert , l’EGCG, inhibe la transmission d’un virus d’une cellule infectée à une cellule saine (selon les travaux sur le VIH du Professeur Marvin Edéas à l’Hôpital Béclère). Certains médecins conseillent de boire du thé pendant les maladies virales, d’autres vont jusqu’à préconiser des gargarismes de thé.

Action anti-bactérienne

Les catéchines du thé empêchent les bactéries de proliférer et préviennent les intoxications alimentaires. Tous les thés sont efficaces mais le Oolong semble avoir plus de propriétés anti-bactériennes suivi de près par les thés noirs et Pu Erh. Pour sa part, le thé vert a un effet puissant contre la bactérie responsable du choléra. Associé à la prise d’un traitement antibiotique prescrit par un médecin, le thé contribue à lutter contre les mutations de virus qui deviennent résistants aux antibiotiques.


Le thé a une action fantastique sur le cerveau. De nombreuses études – souvent japonaises le démontrent régulièrement.

1- Le thé vert aiderait à lutter contre Alzheirmer
Les scientifiques ont découvert qu’un composant naturel du thé vert serait susceptible de fournir un remède contre la maladie d’Alzheimer. L’epigallocatechin-3-gallate (EGCG) peut empêcher la formation de plaques dans le cerveau et ainsi empêcher les cellules de dépérir.

 2- Le thé booste les performances cognitives des seniors
Une étude réalisée sur 2031 individus âgés de 70 à 74 ans a démontré que ceux qui buvaient régulièrement du thé, riche en polyphénols tel que l’EGCG développaient de meilleures capacité cognitives. Il est à noter que l’effet le plus notable a été corrélé à l’absorption de vin rouge, le thé arrivant en seconde place.

 3- Le thé améliore la concentration et l’humeur
Le thé contient aussi une forme de caféine, la théine qui est un acide aminé psychostimulant exclusif. Ses effets sur la concentration, la réactivité mentale et la bonne humeur ont été démontrés dans un grand nombre d’études scientifiques.

 4- Le thé favorise la relaxation sans somnolence
La théine apporte au thé son effet relaxant bien connu des amateurs. Les études ont prouvé que le thé favorise l’émanation des ondes-α signe manifeste d’une relaxation sans somnolence. Les moines bouddhistes exploitent d’ailleurs depuis des millénaires cette vertus pour une méditation profonde sans endormissement.

 5- Le thé améliore la mémoire
La théine et les EGCG sont également impliqués dans des améliorations substantielles de la mémoire. Une étude coréenne menée en 2011 a démontré que l’extrait de thé vert est capable d’améliorer la mémoire de personnes souffrant de légères défaillances cognitives

 Des études sur la souris suggèrent également que l’EGCG améliore la mémoire en créant de nouvelles cellules cérébrales.

 6- Le thé améliore la santé mentale
En 2009, une étude sur plus de 42.000 japonais a révélé que le thé était associé à une détresse psychologique moins élevée, un mieux-être intrinsèque.

 La théine a également été testée avec succès dans le traitement de la schizophrénie, en réduisant l’anxiété et d’autres symptômes.

 7- Le thé c’est bon pour le moral
Une étude japonaise a prouvé que les buveurs de thé présentaient moins de symptômes de la dépression. Le thé seul n’en est pas responsable mais sa consommation régulière semble aller de paire avec un ensemble d’habitudes alimentaires bénéfiques sur le moral et la santé en général.


Bien sûr, la transformation des feuilles favorise l’apparition de nouveaux éléments chimiques qui modifient leur goût autant que leurs propriétés. Ainsi, chaque famille de thé possède-t-elle des vertus qui lui sont propres.

THE BLANC

Rafraîchissant, désaltérant et plutôt faible en caféine, le thé blanc est particulièrement consommé en Chine pendant la période estivale. Selon la médecine chinoise, il aurait la propriété d’équilibrer l’excès de chaleur et d’atténuer les effets de la ménopause.

 THE JAUNE :

 Les bienfaits des thés jaunes sont similaires au thé blanc.

THE VERT :

Selon des études récentes, le thé vert contiendrait une plus grande quantité de polyphénols que les autres familles de thé, ce qui l’a rendu très populaire en Occident ces dernières années. Grâce à ses propriétés antioxydantes, le thé vert préviendrait certaines formes de cancer. Également réputé pour soutenir le travail intellectuel, le thé vert contient plus de fer, de vitamines et de catéchines que le thé noir. La dessiccation nécessaire à l’obtention d’un thé vert favoriserait l’augmentation de la teneur en polyphénols des feuilles.

THE BLEU VERT "OOLONG" :

Une consommation soutenue (8 grammes par jour) de Oolong aurait un effet amaigrissant en améliorant le métabolisme des lipides. Son effet relaxant, antistress, voire euphorisant serait dû à la grande concentration des huiles aromatiques qui sont extraites des feuilles lors du roulage.

THE NOIR (rouge en chine) :

L’oxydation enzymatique que subissent les feuilles durant leur transformation en thé noir convertit une partie des catéchines en théaflavine et en théarubigine, en plus de détruire une partie des vitamines. Par contre, la caféine des thés noirs est libérée plus vivement dans le sang, sur une durée plus courte que celle du thé vert, l’oxydation la séparant partiellement des tannins. Par conséquent, le thé noir agirait davantage comme stimulant physique que le thé vert.

THE VIEILLI "PU ERH":

En raison de ses propriétés, le thé vieilli a longtemps été utilisé comme complément alimentaire par plusieurs tribus et populations nomades vivant dans des régions éloignées. Comme ces populations se nourrissaient essentiellement de viande de yack très grasse, le thé leur permettait d’équilibrer leur régime alimentaire en luttant contre les graisses. On reconnaît aujourd’hui au thé vieilli des vertus épuratives qui permettent notamment de réguler l’organisme et de favoriser la digestion. Le thé vieilli contribue également à éliminer le cholestérol.